CULTURE

Lecture de vacances : Les Quatre saisons de l’été, Grégoire Delacourt

16 août 2016

saisons

Je suis passée à côté de la sortie de ce roman l’année dernière, j’étais en fin de grossesse et très loin de m’aventurer dans les rayons d’une librairie, c’est donc avec un immense plaisir que j’ai acheté le dernière roman de Grégoire Delacourt aux Editions Lie Livre de Poche. En plus d’avoir pris du temps pour moi, pour lire à nouveau, j’ai tout simplement adoré et dévoré ce roman. Quatre histoires d’amour à l’âge des quatre saisons d’une vie, qui au départ semblent indépendantes mais qui sont reliées par trois éléments communs, le 14 juillet 1999 sur la plage du Touquet, la chanson Hors saison de Francis Cabrel et l’amour

Pimprenelle
Louis 15 ans, amoureux de la belle Victoire 13 ans seulement, qui voit Louis comme son meilleur ami alors que lui l’attend, il n’a d’yeux que pour elle, elle le sait bien mais cet amour n’est pas réciproque.
« L’amour c’est quand on peut mourir pour quelqu’un. Quand on a les mains qui piquent, les yeux qui brûlent, quand on n’a plus faim. Et je n’ai pas les mains qui piquent avec toi« .

Eugénie Guinoisseau : Isabelle 35 ans. Isabelle s’est mariée à un certain Jérôme qui portait le même prénom que son premier amour, son mari l’a quittée, il est parti du jour au lendemain sur ces quelques mots « C’est fini« . Après de nombreuses aventures furtives avec des hommes, elle finira par retrouver Jérôme, son premier amour, 20 ans plus tard, dans les couloirs d’un hôpital.
« On tombe amoureuse, puis on tombe enceinte, puis on tombe de haut »

Jacinthe : Monique 55 ans. La veille de ses 55 ans, elle décide de se rendre sur la plage du Touquet, se retrouver et séduire à nouveau. Elle change de nom pour Louise et rencontre Richard. La signification de la jacinthe a toute son importance dans cette histoire, un petit détail à la fin change complètement la vision que l’on en avait mais je ne peux pas vous en dire plus…
« Je voudrais quelqu’un au bout de ma main qui ne la lâche jamais plus »

Rose : Rose et Pierre, 75 ans, un couple qui s’aime d’un amour infini depuis plus de cinquante ans. Ils ont survécu à la guerre ensemble, se sont attendus, retrouvés et ont décidés de partir ensemble avant que la maladie s’empare de l’un d’eux.
« Et la mer boira nos larmes »
Cette histoire m’a rappelé la scène finale du film Jeux d’enfants avec Guillaume Canet et Marion Cotillard, qui m’avait particulièrement marqué.

Les histoires sont touchantes, pas niaises du tout, on se retrouve forcément un peu dans chacun des personnages, on vit à travers eux ce grand huit des émotions. Je ne connais pas les plages du Nord, dont celle du Touquet, mais Grégoire Delacourt est si précis dans ses descriptions, que j’y étais le temps de cet été 1999. J’ai aimé retrouver au fil des pages ces quatre histoires, ces cinq personnages qui se rencontrent d’une certaine manière et qui m’ont émues chacun à leur façon.

delacourt

Résumé :
Eté 99, dont certains prétendent qu’il est le dernier avant la fin du monde.
Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froides, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d’amour qui éclosent. Enivrent. Et griffent. Quatre couples, à l’âge des autre saisons d’une vie, se rencontrent, se croisent et s’influencent sans le savoir.
Ils ont 15, 35, 55 et 75 ans. Ils sont toutes nos histoires d’amour.

L’auteur : Grégoire Delacourt est l’auteur de cinq romans, tous publiés chez JC Lattès. En 2011, il publie à l’âge de cinquante ans, son premier roman L’écrivain de la famille (Prix Marcel Pagnol et Prix Rive Gauche) puis en 2012, son premier bestseller avec La Liste de mes envies (plus de 500 000 exemplaires vendus), traduit dans 35 pays et adapté au théâtre par Mikaël Chirinian (nominé aux Molières 2014) et pour le cinéma par Didier Le Pêcheur. Suivent ensuite La première chose qu’on regarde en 2016 et On ne voyait que le bonheur en 2014 (sur la première liste du Prix Goncourt et deuxième au Goncourt des lycéens et les Quatre saisons de l’été en 2015.

Connaissez-vous Grégoire Delacourt? Aimez-vous son écriture?

Rendez-vous sur Hellocoton !0

6 Comments

  • Reply Anything is possible 1 septembre 2016 at 11 h 41 min

    J’ai déjà lu La Liste de mes envies mais j’avais été un peu déçue.
    Pourtant, tu me tentes bien avec celui-là !!

    • Reply Summer Girl 1 septembre 2016 at 15 h 15 min

      Je pensais que tu aurais bien aimé La liste de mes envies, du coup pas sûre que tu aimes celui-ci même s’il est différent on retrouve la patte de l’auteur 😉

  • Reply La Minute d'Emy 22 août 2016 at 15 h 43 min

    Je connais « La liste de mes envies » par ma sœur qui m’en avait dit beaucoup de bien ! Très jolie photo 🙂

    • Reply Summer Girl 24 août 2016 at 11 h 21 min

      Je pense que tu aimerais beaucoup Grégoire Delacourt, il a le don de nous rappeler à travers ses personnages l’importance de la famille et des petits bonheurs simples de la vie. c’est mon écrivain coup de cœur <3

  • Reply Commedansunlivre 17 août 2016 at 14 h 09 min

    J’ai lu déjà « La liste de mes envies » et « La première chose qu’on regarde » et tout comme toi je me suis pris dans une librairie d’occasion celui-ci pour les vacances 😉

    • Reply Summer Girl 18 août 2016 at 15 h 38 min

      Hâte d’avoir ton avis sur son dernier roman alors 😉

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.